top of page
Search

Juste place & Légitimité

Updated: Apr 24, 2022


Bonjour à toutes et à tous,

Bon nombre d'entrepreneurs, de change makers et d’artistes que je rencontre se retrouvent à un moment de leur parcours confrontés à un sujet clé : celui de se sentir légitime aux yeux du monde à ÊTRE là où ils sont attendus. Un sentiment qui, une fois changé, permet à vos ailes de se déployer et à votre être dans sa globalité d'OSER prendre sa JUSTE PLACE.


J'ai moi-même été confrontée à ce sujet à plusieurs reprises dans le cadre de mon évolution professionnelle. Il y a quelques semaines encore, alors que j’écrivais un article en vue de le publier dans un magazine de renom, je me suis retrouvée bloquée dans l’exercice. Pour cause, je ne me sentais pas légitime d’apporter ma contribution, au milieu de tant d’experts. Cette expérience m'a donnée l'impulsion d'écrire cet article et de partager avec vous ces quelques lignes, dans l'intention de vous aider à faire éclore votre sentiment de légitimité.


La question que vous vous posez sûrement est : Comment y parvenir ?

Sortir de sa zone de confort, entreprendre dans une nouvelle direction, se frayer un pas-sage de l’autre côté, créer sa propre place et OSER la prendre est un parcours initiatique appelant à se re.connecter à soi, à sa valeur et à son essence. Si la légitimité peut parfois sembler provenir du regard de l’extérieur, elle prend à mon sens d’abord racine dans le regard que l’on porte sur soi. Une fois instaurée au plus profond de ses entrailles, s’ouvrent alors naturellement les opportunités permettant de prendre sa place… sa JUSTE place.


Si vous vous interrogez sur votre légitimité à prendre une place et que ces mots résonnent, je vous invite à poursuivre la lecture et à prendre un temps pour ouvrir ensemble un nouvel espace d'expression à votre légitimité.




Légitimité & Perception – la relation au cœur du rendez-vous


Je vous propose de commencer ce co-cheminement par un exercice. Je vous invite à choisir un rôle que vous aimeriez prendre dans votre vie professionnelle et pour lequel vous doutez de votre légitimité – par exemple entrepreneur, manager, artiste, coach, créateur, associé… celui qui vous vient à l’esprit en premier, intuitivement.


Une fois ce rôle identifié, je vous invite à vous poser les questions suivantes :

Pourquoi je ne me sens pas légitime dans ce rôle ?

Je vous invite à prendre un instant et à noter ce qui vous vient à l’esprit……. Si possible sans trop réfléchir….


Maintenant, je vous invite à penser à quelqu’un qui occupe un rôle similaire et dont vous percevez toute la légitimité ce rôle.


A votre avis, pourquoi cette personne est légitime dans ce rôle ?

Je vous invite une seconde fois à prendre un instant et à noter ce qui vous vient à l’esprit……. Si possible sans trop réfléchir….


Maintenant, je vous invite à penser à quelqu’un qui vous trouve légitime à ce rôle et à vous mettre à sa place.


Pourquoi cette personne pense que vous êtes légitime à ce rôle ?

Je vous invite à prendre une nouvelle fois un instant et à noter ce qui vous vient à l’esprit……. Si possible sans trop réfléchir….

Enfin, je vous invite à relire vos notes, à observer et à accueillir ce qui se passe en vous, les pensées qui émergent et les sensations physiques qui se manifestent.


Des critères pour légitimer les autres - que l'on ne s'applique parfois pas à soi-même ou des croyances ancrées sur ce qui rend légitime peuvent émerger. C'est normal car nous sommes tous conditionnés. Des émotions peuvent également se manifester et demander à s’exprimer, dans la douceur et la sérénité.

Sur quels critères se base la légitimité ?


Quels critères avez-vous utilisez dans l'exercice précédent pour évaluer légitimité de la personne identifiée ainsi que votre propre légitimité ?

L’âge, les années d’expérience dans la même industrie / au même poste, les formations, le genre, les diplômes accumulés, la maitrise du sujet peuvent émaner… ainsi que bien d'autres critères en fonction de votre filtre de perception; Une fois la liste dressée, je vous invite à prendre un instant pour relire ces critères.

Qu'est-ce que cette liste éveille en vous ?


Nos sociétés sont construites sur une certaine perception de la légitimité d’un individu, d’un collectif ou d’une organisation à « être » à sa place. Je me souviens d’un ami qui après plusieurs années de travail en tant comédien a décidé de rejoindre le monde de la finance. Après quelques temps, il a souhaité candidater pour un poste de management tout en étant conscient que sa demande n’allait pas être perçue comme « légitime » au regard des codes internes – non-dits – de son organisation. Comment son expérience de comédien allait contribuer à légitimer son évolution dans « ce nouveau monde professionnel » ? Telle est la question que se posent beaucoup de personnes lors de transitions professionnelles. Et pourtant la réponse est simple quand la légitimité "de prendre une place" se trouve dans la légitimité "à être soi", dans l'unicité et la singularité de son parcours de vie, tout simplement.


Légitimer l’être dans sa globalité & son histoire


Ces dernières décennies, les modèles organisationnels de nos sociétés ont laissé peu de place à l'être, au profit du faire. J’ajouterais même un « faire » toujours plus exigeant, combatif et compétitif qui amène les individus à se dépasser – parfois même au détriment de leur propre santé – pour correspondre aux codes dictés. Si l'industrie du développement personnel a pris autant d'ampleur ces dernières années et que les entreprises valorisent de plus en plus les soft skills, c'est sans aucun doute pour rééquilibrer la tendance et réapprendre à apprécier le potentiel humain dans sa globalité et sa multi dimensionnalité.


« Reconversion professionnelle : rupture ou évolution ? ». C’est la question qui m’a été posée par une amie dans le cadre de son mémoire en psychologie. Pour beaucoup le changement d’activité professionnelle est synonyme de « devoir tout reprendre à 0 ». Pour ma part, j’ai perçu une rupture avant de comprendre mon évolution. Ce sont 8 années d’expériences dans le secteur bancaire, en tant qu’opérationnelle, consultante et manager qui m’ont permis de m’orienter vers d’autres dimensions de l’accompagnement des transformations humaines et organisationnelles. C’est justement parce que je suis passée par ces différents rôles que j’ai pu prendre conscience des limites des approches traditionnelles de conduite du changement et que j’œuvre aujourd’hui à apporter un nouvel éclairage sur ce sujet. La légitimité vient à mon sens de l’histoire de chaque personne, des expériences de vie et des enseignements acquis, au-delà des critères que nos conditionnements nous amènent à utiliser. Revisiter sa propre histoire avec plus de conscience sur les faits du passé est un moyen de se réassoir sa légitimité.


De l’intérieur vers l’extérieur


Une de leçons que j’ai apprises sur mon chemin est de ne pas attendre de l’extérieur de combler un manque qui vient de l’intérieur. Aussi, en ce qui concerne la légitimité, il s’agit à mon sens de se la donner d’abord à soi-même au lieu d’attendre de la recevoir. Personnellement, c’est avec du recul que j'ai pu revisiter mes expériences passées, y apporter plus de conscience et comprendre comment toutes les pièces s'étaient imbriquées pour asseoir ma légitimité, ici et maintenant. Etant à la croisée des mondes de l’entreprise, du sensible et de la création, j’ai la chance de rencontrer et de cocréer avec des dirigeants d'entreprises, des artistes et des énergéticiens au quotidien. Être à la croisée de ces mondes - composant notre monde - m'a permis de revisiter ma propre conception de la légitimité, et ce avec plus d’humilité.

Être conscient de sa relation à la légitimité et interroger ses propres croyances à ce sujet permet de porter un autre regard sur soi et l’autorisation que l’on se donne à se hisser à sa juste place.

Et vous, qu’apprenez-vous sur votre rapport à la légitimité ? De quoi avez-vous besoin pour OSER prendre votre juste place ?


Je pense que notre génération est amenée à déconstruire certains modèles - y compris les critères liés à la légitimité qui n'ont plus lieu d'être au regard de l'évolution de nos sociétés. C'est en transformant ses propres perceptions personnelles que chacun contribue à faire évoluer les perceptions collectives et améliorer en conscience les systèmes dans lesquels nous vivons.


Se sentir légitime aux yeux du monde passe d’abord par se donner sa propre légitimité, dans la consistance du regard le plus intime que l’on puisse porter : celui de soi sur soi.

Se donner la légitimité de prendre sa place fait partie des sujets approfondis dans le cadre du Programme Manifestations. Si ces mots résonnent et que vous souhaitez vous engager dans une démarche de co-cheminement je vous invite à trouver plus d’informations sur mon site web www.douniazellou.com et en particulier la rubrique Expérience.

Bien à vous,

Dounia


Article publié le 23 Novembre 2021.

bottom of page